Rechercher
  • Admin

Tout sur la fellation !

D’après la dernière enquête sur la sexualité des Français, environ deux tiers des femmes pratiquent régulièrement la fellation et plus de 80% ont déjà essayé. Mais pour certaines, cet acte est rebutant. Certaines considèrent le sexe de l’homme comme un organe un peu agressif, d’autres sont dérangées voire dégoûtées par l’odeur ou le goût du sexe et du sperme. Il faut toujours considérer la fellation comme une caresse que la femme offre à l’homme. Si celle-ci n’aime pas, il doit respecter sa décision. Cependant, ce dégoût peut être dépassé lorsque l’on est amoureuse et il est possible d’apprendre à aimer cette pratique, en y allant progressivement et en utilisant des petits artifices tels que le gloss Shunga ou les huiles gourmandes… Certaines femmes trouvent même cela très agréable car ce sont elles qui sont aux commandes et cela leur donne un sentiment de domination, lire dans les yeux de son partenaire l’excitation et le plaisir peut alors entraîner chez la femme un plaisir intense.

Voici l’art de pratiquer la fellation en dix leçons :

  1. Commencer en douceur

Ne vous jetez pas d’emblée sur son pénis. Tant qu’à faire de lui sortir le grand jeu, autant prendre son temps et faire monter le désir. Vous pouvez commencer par vous frotter sensuellement contre lui, l’embrasser langoureusement sur tout le corps, éventuellement lui faire un massage aphrodisiaque avec de l’huile de massage érotique et en profiter pour lui effleurer le sexe avec vos seins ou avec vos cheveux. Le but étant de lui laisser espérer peu à peu et de plus en plus fort une petite gâterie supplémentaire. Quelque chose qui peut vraiment l’exciter aussi, c’est de lui susurrer à l’avance à l’oreille ce que vous comptez lui faire et ensuite de faire un peu durer le suspense. Allez-y tout en douceur et n’oubliez pas notre allié majeur : le gloss qui créera l’effet de surprise par la sensation saisissante de chaleur qu’il provoquera chez monsieur.

Vous pouvez aussi vous amuser à lui souffler délicatement sur le sexe, approcher vos lèvres, l’embrasser sur le gland et commencez à l’allécher avec votre langue.

  1. Attention aux dents

L’élément essentiel pendant toute la fellation, c’est de faire très attention à vos dents. C’est que ça peut faire mal ces petites bêtes-là ! Si ça vous démange vraiment, mordillez-lui le cou, les oreilles, les lèvres ou le ventre avant, mais après rangez les crocs et gardez votre côté sauvage pour plus tard. Mettez bien la bouche en O, pour que le sexe de votre partenaire reste bien en contact avec vos lèvres. Si vous êtes très délicate, vous pouvez malgré tout essayer de faire glisser son sexe sur vos dents, ça peut provoquer de bonnes sensations, mais scrutez bien ses réactions pour voir s’il aime ça. Certains hommes pourront aussi apprécier que vous leur mordilliez le sexe très légèrement, mais là le mieux pour éviter les impairs, c’est sans doute de leur demander leur avis.

  1. Saliver

Il est important de bien saliver pour rendre toutes les sensations plus fluides et agréables. Prenez des pauses, l’air de rien, pour déposer un peu de salive au bout du gland avec la langue et faites la glisser tout le long de son sexe en redescendant.

Le lubrifiant, l’huile chauffante comestible et le gloss Shunga pourront s’avérer très utile et assaisonnera la fellation à votre goût.

  1. Oublier les inhibitions

Mettez-y de l’enthousiasme! Plus vous serez démonstrative, plus il aimera ça. Sans vous transformer en star du X non plus, montrez à votre homme que vous aimez ce que vous faites. C’est vraiment l’essentiel. Si vous vous sentez à l’aise, vous pouvez aller jusqu’à pousser quelques gémissements pour lui montrer à quel point c’est délicieux ou si vous n’osez pas, accentuez le bruit de votre respiration, ce sera déjà très excitant pour lui, et même pour vous. Ce qui est bien c’est d’arriver à se prendre au jeu, c’est là que les deux partenaires se font vraiment plaisir. Ne vous cachez pas derrière vos cheveux et osez affronter son regard. En général, dans ces moments-là, leurs mines réjouies valent le coup d’oeil. Sans le fixer forcément constamment, jetez lui des regards sensuels de temps en temps, ça le rendra fou…

Pour vous aider à lâcher prise, le fait d’utiliser un accessoire tel que le gloss ou de l’huile chauffante pourra vous aider à vous prendre rapidement au jeu. Si vous êtes trop gênée, bandez lui les yeux pour pouvoir développer votre côté sensuel, il n’en sera que plus excité !

  1. La technique du tunnel

Formez un cercle avec le pouce et l’index et placez les autres doigts en étau dans le prolongement pour créer une sorte de tunnel qui ne manquera pas de lui rappeler votre vagin. Enserrez son sexe dans ce tunnel et collez votre bouche au bout pour ajouter à la forme et à la pression, la chaleur et l’humidité qu’ils recherchent tant. C’est ainsi votre main qui va contrôler la pression et ça vous permettra de diminuer votre fatigue des mâchoires. Vous pourrez aussi contrôler beaucoup mieux la profondeur de la pénétration et vous ne risquerez plus d’avoir la sensation d’étouffer. Sans oublier de bien lubrifier, faites des va-et-vient pas trop rapides avec la main et pour varier les plaisirs, testez les rotations de gauche à droite… Pendant ce temps, jouez avec le bout de votre langue, qui peut par exemple s’insérer dans l’espace entre le pouce et l’index pour effectuer un mouvement de va-et-vient plus ou moins appuyé au travers du frein.

  1. Connaître les zones sensibles

Pour faire une bonne fellation, il est important de bien maîtriser l’anatomie masculine. La hampe, sur laquelle vous allez glisser vos lèvres infatigablement, est en fait la partie la moins sensible, même si ça reste très agréable. En revanche, le frein est une zone très riche en terminaisons nerveuses et c’est un point extrêmement sensible chez les hommes (un peu comme le clitoris des femmes). Du coup, des petits coups de langue bien placés à cet endroit peuvent provoquer des sensations extraordinaires, mais si on s’y attarde trop cela peut aussi devenir désagréable voire douloureux. Il faut donc bien savoir doser. La couronne du gland est également très sensible.

Ensuite, pour varier les plaisirs et donner encore plus d’intensité à la chose, n’hésitez pas à lui lécher les testicules. Pour aller encore plus loin dans les sensations, vous pouvez encore essayer de lui titiller l’anus (mais pas mal d’hommes sont encore très mal à l’aise avec ça !) et lui masser le périnée.

  1. Lécher, sucer, aspirer

Pour varier les sensations, vous pouvez vous servir plus ou moins des lèvres ou de la langue et aspirer son sexe avec plus ou moins d’intensité. Sachez que pour la fellation, mieux vaut user d’aspirations brèves et répétées que d’une longue aspiration. Pour vous reposer les muscles de la bouche, vous pouvez ensuite tester les grands coups de langue qui remontent de la base du pénis jusqu’au gland que vous pourrez alors aisément gober par surprise. Sensations garanties…

  1. Faire varier les rythmes et la pression

Si vous avez suivi nos conseils, vous avez commencé par stimuler votre homme tout en douceur, mais n’hésitez pas à augmenter le rythme des va-et-vient par la suite progressivement pour terminer rapidement sur la fin. Plutôt que de faire de simples va-et-vient, adoptez par exemple des mouvements de vrille avec vos lèvres en remontant. Effet garanti. N’hésitez pas non plus à mélanger les va-et-vient de la main et ceux de la bouche. Autre conseil : toutes les parties du sexe de l’homme n’étant pas sensibles de la même manière, essayez d’adaptez la pression. Vous pouvez sans problème serrer très fermement la hampe, alors qu’il est hors de question de comprimer le gland. Soyez donc agile avec votre bouche : resserrez progressivement les lèvres lorsque vous descendez et desserrez-les lorsque vous remontez. Vous pouvez faire la même chose avec la main.

  1. Savoir gérer l’éjaculation

Seules 8% des femmes disent aimer avaler le sperme de leur partenaire. C’est d’ailleurs l’un des blocages les plus fréquents par rapport à la fellation. La femme doit préciser avant si elle ne souhaite pas que l’homme éjacule dans sa bouche, plutôt que de se forcer et de prendre le risque de recracher le sperme par dégoût.

Les premiers signes de l’éjaculation sont détectables en étant attentive par un regain de tension au niveau du sexe et du corps, la respiration qui s’accélère, émission de bruits de plaisir… Dans l’idéal, si vous décidez de retirer votre bouche, il faut continuer à caresser avec la main afin de ne pas bloquer l’éjaculation et que votre homme puisse vivre et savourer son orgasme pleinement.

  1. Les petits plus

Le capuchon consiste à interrompre la fellation pour passer la paume de votre main sur le haut du gland, en l’enroulant. N’insistez pas trop car la sensation est très forte. Certains hommes adorent et d’autres détestent : ça vaut le coup d’essayer…

Les différences de chaleurs peuvent créer un effet des plus aphrodisiaques, à vous de jouer avec les effets procurés par le gloss fellation. Frissons garantis.

Le gros avantage avec la fellation, c’est que c’est une des pratiques sexuelles les plus pratiques pour vous laisser aller à vos envies un peu partout… et même dans les lieux publics. On connaît la scène standard de la secrétaire qui suce son patron sous son bureau, mais vous aussi vous pouvez franchement vous amuser. Au ciné, dans la voiture, au fond d’un bus ou dans un parc, il suffit d’un petit coin tranquille et ça peut être vraiment très très excitant…